S'engager dans l'Armée : Recrutement Armée

Comment s'engager dans l'Armée

Découvrez comment rejoindre l'Armée Française. Recrutement de l'armée française. Pour s'enrôler dans l'armée, vous devez répondre à certaines exigences, et passer des tests d'aptitude de l'armée. Les conditions du recrutement varient selon que vous voulez vous joindre à temps plein comme soldat, officier ou réserviste.

Si vous avez des questions qui ne sont pas répondues ici, veuillez consultez les sections relatives à l'engagement réalisées par nos conseillers aux Forces Armées.

Questions ?

Recrutement
Forces Armées

Comment s'engager ? Recrutement d'Officiers et de Soldats

Si vous voulez vous engager dans l'armée, vous devez préparer le recrutement. Vous pouvez travailler à temps plein d'officier ou soldat, ou à temps partiel de réserviste. L’armée propose une offre de recrutement large et diverse, selon le niveau d’étude et l’âge des candidats. Découvrez les conditions du recrutement et les valeurs de l'armée.

Recrutement de l'armée : Quelles sont les conditions pour s'engager dans l'Armée ?

Le recrutement des armées s'adresse aux jeunes de 17 ans 1/2 à 30 ans, avec ou sans diplôme. L'Armée propose des contrats renouvelables de 2, 3, 5, 8 ou 10 ans. Voici les conditions de recrutement :

a) Posséder la nationalité française. Si vous ne possédez pas la nationalité française, rien ne sert de compléter le dossier d'engagement, la demande ne sera pas recevable.

b) Être âgé de plus de 17 ans et moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’engagement.

c) Avoir satisfait aux obligations imposées par le code du service national.

d) Justifier du niveau de qualification requis pour le poste dans l'armée.

Les perspectives de d'emploi, de formation, de parcours professionnel (de sans qualification à bac+5) et les postes à pourvoir sont nombreux aussi bien dans le domaine du combat (infanterie, cavalerie, chars, artillerie) que dans le soutien (restauration, mécanique, maintenance, informatique, administratif).

Recrutement de l'armée : Salaire militaire - Combien gagne un militaire ?

Le salaire militaire en 2019 (ou « solde de militaire ») est la rémunération des différentes catégories de militaires. Voici le vrai salaire d’un militaire (rémunération mensuelle en nets). En moyenne, cela donne ceci (source : Ministère de la Défense).

Salaire dans l'armée française (hors primes et indemnités) :

  • Général et Amiral : 7 504 € net / mois
  • Colonel et Capitaine de vaisseau : 5 975 € net / mois
  • Lieutenant-colonel et Capitaine de frégate : 4 594 € net / mois
  • Commandant et Capitaine de corvette : 3 898 € net / mois
  • Capitaine et Lieutenant de vaisseau : 3 338 € net / mois
  • Lieutenant et Enseigne de vaisseau de 1ère classe : 2 718 € net / mois
  • Sous-lieutenant et Enseigne de vaisseau de 2ème classe : 1 940 € net / mois
  • Major : 2 848 € net / mois
  • Adjudant-chef et Maître principal : 2 656 € net / mois
  • Adjudant et Premier maître : 2 458 € net / mois
  • Sergent-chef et Maître : 2 009 € net / mois
  • Gendarme : 2 008 € net / mois
  • Sergent et Second maître : 1 580 € net / mois
  • Caporal-chef et Quartier maître de 1ère classe : 1 576 € net / mois
  • Caporal et Quartier maître de 2ème classe : 1 404 € net / mois
  • Soldat et Matelot breveté : 1 395 € net / mois

Offres d'emploi : L’armée recrute dans tous les métiers

Les métiers disponibles dans l'Armée : L’armée recrute dans tous les métiers. Avec plus de 15 000 embauches par an, et plus de 400 métiers proposés, l'Armée est l’un des principaux recruteurs en France. Du personnel de tous niveaux est embauché.

Pour le futur militaire, une fois engagé, les possibilités de formation sont nombreuses. Allant du soldat à l’ingénieur, en passant par l’informaticien ou le boulanger. Il devra être prêt à répondre au besoin opérationnel. Le personnel civil est recruté sur concours, dans des emplois techniques, administratifs ou encore médico-social.

S'engager dans l'armée : Quels sont les niveaux de recrutement ?

Les candidats de tout niveau peuvent intéresser les recruteurs, du CAP au Bac+5. Le niveau de formation de départ conditionne certes le grade militaire auquel on peut prétendre :

  • Niveau inférieur au Bac, on vous propose un poste de militaire du rang ;
  • Niveau Bac à Bac+2 permet d'accéder aux carrières de sous-officiers,
  • Niveau Bac+3 et au-delà à celles d'officiers.
En même temps, l'Armée souligne les fortes possibilités d'évolution au mérite : aujourd'hui 66% des sous-officiers sont d'anciens militaires du rang et 70% des officiers sont d'anciens sous-officiers.

S'engager dans l'armée : Profil du candidat - Qui recrute l'armée ?

Avec ou sans diplôme, devenez militaire du rang : hommes et femmes d’action, ils sont les spécialistes du combat à travers différents emplois (combattant de l’infanterie, de la cavalerie blindée, de l’artillerie, du génie, de la logistique, mécanicien optronique anti chars et NBC…) et fonctions (opérateur radio, tireur de précision, servant mortier, pilote blindé, servant canon, sapeur aide au déploiement, plongeur combattant du génie, auxiliaire sanitaire, magasinier munitions, mécanicien SIC…).

A partir de BAC-BAC+ 2, devenez sous-officier : techniciens et chefs d’équipe, les sous-officiers de l’armée sont les cadres de contacts en charge des responsabilités techniques et humaines. Ils commandent, encadrent, forment, conseillent et guide les militaires du rang.

A partir de BAC+3, devenez officier : issus des grandes écoles militaires ou servant sous contrat, spécialistes du commandement des hommes ou experts dans un domaine particulier, les officiers sont des hommes et des femmes d’action, de réflexion et de décision. Chefs militaires passionné par les relations humaines, ils optimisent le travail collectif pour remplir les missions. Hommes de terrain aussi bien que de conception et de planification, ils se forment pour être efficaces face aux hautes responsabilités.

Femme militaire : Est-ce qu'une femme peut s'engager dans l'armée ?

Oui bien sûr : A compétences égales, chances égales !

Les femmes militaires ont les mêmes droits et les mêmes devoirs que leurs camarades masculins. Dans l’armée et dans la protection civile, les femmes bénéficient d’une pleine égalité avec les hommes et peuvent accéder, si elles en ont les capacités, à toutes les fonctions et être promues à tous les grades. Autrement dit, le principe «à compétences égales, chances égales» s’applique. Dans la pratique, on constate que les femmes sont particulièrement à l’aise dans de nombreuses tâches de la politique de sécurité, par exemple dans la promotion de la paix, dans la gestion de crises sur place (sens de la négociation), mais aussi pour des opérations que l’armée mène sous conduite civile (engagements subsidiaires).

L’armée s’adresse à tout le monde. Femme, homme, avec ou sans diplôme, elle forme au quotidien des soldats à des métiers et à un savoir-être uniques. En avance dans de nombreux domaines, elle est aujourd’hui l’une des armées les plus féminisées du monde. Avec 13% de femmes militaires dans ses effectifs, elle arrive au 4e rang mondial derrière Israël, la Hongrie et les États-Unis. L’égalité de salaire, et le traitement égalitaire entre les hommes et les femmes militaires en font un recruteur d’avenir.

Devenir soldat : Quelles sont les conditions d'engagement du militaire du rang ?

Lors de la première année de son contrat, le jeune soldat suivra une formation militaire initiale, puis spécialisée. Ces formations lui offriront un savoir-être et un savoir-faire reconnu.

Les engagés et volontaires de l'armée sont amenés à effectuer des missions opérationnelles sur le territoire national ou à l’extérieur et peuvent rapidement (2 à 3 ans de service) accéder à des responsabilités de chef d’équipe (encadrement de 2 à 4 personnes). Ils pourront aussi devenir sous-officier voire accéder au corps des officiers par concours interne.

Devenir officier : Quelles sont les conditions d'engagement de l'officier ?

Pour s'engager comme officier sous contrat spécialiste, le candidat doit être âgé de moins de 32 ans et avoir au minimum un Bac +3. Il est recruté par un régiment et suit alors une formation de 14 semaines au centre de formation militaire.

Il signe un contrat de 5 ans renouvelable jusqu'à 20 ans de service par contrats consécutifs. Il travaillera dans son domaine de spécialité (architecture, marketing, juridique, informatique, systèmes d’information, restauration collective, gestion financière, droit international, RH, langues étrangères, communication, etc …).

Devenir sous-officier : Quelles sont les conditions de recrutement du sous-officier ?

Le sous-officier est un cadre de terrain, au contact permanent de ses soldats, des militaires du rang. Il les commande et les instruit dans le cadre de ses missions opérationnelles. Il est recruté avec un Bac au minimum.

Au terme d’une formation de 8 mois à l’École Nationale des Sous-Officiers d’Active (ENSOA), ou à l’École Militaire de Haute Montagne (EMHM), le jeune sous-officier choisi son poste en régiment en fonction de son classement et des places disponibles. Il rejoint l’école d’application correspondant à son domaine de spécialité (pour une durée allant de 5 à 36 semaines), afin d’obtenir son Brevet de Spécialité de l'Armée.

Les sous-officiers titulaires du Brevet Supérieur de Technicien de l'Armée, peuvent tenir des fonctions de chef de section. En tant que tel ils peuvent diriger une trentaine d'Hommes. Les meilleurs d'entre eux pourront, sur concours, devenir officier par la voie des recrutements internes.

Devenir réserviste : Pourquoi s'engager dans la Réserve Militaire ?

Les réserves manifestent la volonté forte de toutes les composantes de la Nation de garantir la sécurité de notre pays et de contribuer à sa défense. Elles constituent aussi une partie intégrante du modèle d’armée. Elles représentent en effet un renfort pour les forces de défense et de sécurité nationale qui, sans elles, ne pourraient être en mesure de remplir l’ensemble de leurs missions, notamment sur le territoire national ou en cas de crise.

S'engager dans l'armée : Quels sont les diplômes nécessaires ?

L'armée recrute des candidats sans qualification à Bac +5, l’armée se caractérise par un escalier social développé : 70 % des sous-officiers sont issus des militaires du rang et 70 % des officiers ont été sous-officiers ou militaires du rang.

Visite médicale : En quoi consiste le Bilan médical du recrutement ?

L'aptitude médicale pour exercer un métier militaire nécessite un examen complet qui est obligatoirement effectué par un médecin militaire. C'est une des étapes de recrutement d'engagement dans les armées. Toutes les informations vous seront données lors de votre contact avec le centre d'information et de recrutement des forces armées pour laquelle vous postulerez.

L’examen médical permet au médecin du recrutement de dresser un tableau précis de votre état de santé. L’examen est complété par les données qui figurent dans votre dossier personnel. Sont contrôlés : la taille, le poids, la pression artérielle, le pouls, la vue, la courbe du rythme cardiaque (électrocardiogramme) et la fonction pulmonaire. Sur une base volontaire, il est possible d’effectuer une analyse de sang et de se voir proposer des vaccinations. La qualification de ces épreuves est Apte, Inapte et Inapte permanent.

Tests psychotechniques : En quoi consiste le Test Psychotechnique de recrutement ?

Les tests psychotechniques de l'armée comprennent un test d’intelligence (compréhension de texte, compréhension géométrique et raisonnement logique, mémoire à court terme), ainsi qu’un test de personnalité (intérêts, résistance, réaction au stress et à l’angoisse, confiance en soi, stabilité émotionnelle, sociabilité). Votre capacité à exercer une fonction de cadre est également appréciée dans le cadre des examens psychologiques.

Préparez-vous avec nos tests psychotechniques en ligne. Les tests psychotechniques que vous aurez à faire lors du recrutement. Les résultats apparaissent à la fin de chaque test en ligne. N'hésitez pas à vous entraîner !

Tests Sportifs : En quoi consiste le Test Physique de recrutement ?

Vous n'avez pas à être super athlétique pour devenir un soldat. Cependant, vous avez des aptitudes physiques pour surmonter le test sportif du recrutement. Consultez les exercices d'entraînement que nous vous expliquons pour vous aider à préparer des tests physiques.

L'épreuve sportive de l'armée mesure votre aptitude à la performance physique dans le cadre de cinq disciplines (jet du ballon lourd, saut en longueur sans élan, test global de la force du tronc, station sur une jambe et test d’endurance progressif). Le nombre maximal de points par discipline est de 25. Le nombre maximal de points au total est de 125. La distinction de sport est remise à partir de 80 points.

Les résultats de ces tests influencent l’attribution de la fonction. La note « très bon » est indispensable pour certaines fonctions. Mais vous pouvez aussi exercer une fonction qui requiert un nombre de points inférieur à celui que vous avez atteint.

Entretien de recrutement : En quoi consiste l'Entretien individuel ?

Une fois que vous avez passé le test médical, le test physique et le test psychotechnique, vous effectuerez un entretien individuel. Selon les résultats que vous avez obtenus et les offres d'emploi disponibles, un conseillé en recrutement vous informera des métiers qui conviennent le mieux à vos capacités et préférences personnelles. Au cours de cette entretien individuel, vous pourrez modifier emplois initialement demandés, ainsi que votre ordre de préférence

S'engager dans l'armée : Devenir réserviste de l'armée

Oui, vous pouvez intégrer la réserve militaire. Pour cela vous devez suivre la formation militaire correspondante, être apte médicalement et avoir l'âge réglementaire (plus de 18 ans). Les réservistes français, en application du droit constitutionnel et du devoir de défendre la France, peuvent être appelés à se joindre aux forces armées pour participer aux missions définies.

Les réservistes opérationnels sont statutairement des militaires qui assument des fonctions militaires et relèvent de l’armée professionnelle. La professionnalisation et les réductions de format des armées ont rendu plus que jamais nécessaire le franchissement d’un seuil dans la constitution d’une réserve plus spécialisée, mieux formée et mieux intégrée dans le dispositif militaire.

S'engager dans l'armée : Documents de candidature à fournir à l'armée

Documents à apporter au CIRFA lors de votre premier rendez-vous

• copie de la carte nationale d’identité recto/verso en cours de validité ;
• copie de l’attestation de la sécurité sociale faisant apparaître le numéro de sécurité sociale du candidat ;
• copie de l’attestation de natation (50m à faire dans une piscine municipale) ;
• copie de l’attestation JAPD ou JDC ;
• copie du ou des diplômes ;
• copie du permis de conduire (si détenu) ;
• copie du relevé de notes du diplôme détenu ;
• CV actualisé ;
• photo d’identité récente ;
• lettre de motivation adressée à Monsieur le Directeur des Ressources Humaines de l’Armée ;
• si vous avez un passé de militaire, veuillez faire la photocopie de tous les documents liés à cette situation.

Documents à compléter (pour faciliter la constitution de votre dossier en CIRFA) :
• fiche individuelle de contrôle élémentaire au recrutement (FICE) ;
• mise en garde contre la consommation « drogue/alcool » (la signature est précédée de la mention manuscrite « je reconnais avoir pris connaissance de l’attestation de mise en garde ») ;
• fiche de renseignements ;

Vous êtes mineur :
• consentement à un engagement ;
• autorisation de sortie du candidat
• autorisation parentale.

S'engager dans l'armée : Périodes militaires, c'est quoi ?

Si vous avez entre 16 et 30 ans, que vous êtes de nationalité française, en règle avec les obligations du service national, que vous jouissez de vos droits civiques et que vous êtes reconnu apte médicalement, vous pouvez participer à une 1ère expérience militaire grâce aux périodes militaires.

Pendant 3 à 10 jours, vous pouvez aller découvrir les nombreuses facettes de la vie d'un soldat en immersion totale dans un régiment de l'armée. Vous pourrez ainsi vous forger votre propre opinion.

Bureau d’information : Où en savoir plus sur le recrutement ?

Avec le Bureau d’information (CIRFA), l’Armée dispose d’une structure d’accueil physique qui fournit aux personnes intéressées des renseignements sur l’Armée en général, ses missions, ses offres de carrières, les modalités de recrutement ou encore les débouchés professionnels des soldats volontaires au terme de leur engagement militaire.

Tableau des exclusions médicales de l'armée

Il faut être en bonne santé pour s'engager dans l'armée. La vie dans l'armée est mentalement et physiquement exigeante. C'est pourquoi certaines conditions médicales et maladies peuvent empêcher votre recrutement. Les tests médicaux sont similaires à vos examens habituels : analyses, auscultations, mesures (taille et poids), antécédents... Le résultat du bilan médical est Apte et Inapte temporaire ou permanent.

Questions ?

Forces Armées

Taille minimum de l'armée

La taille minimale d'engagement de l'armée est fixée à 1,50 m pour les filles et 1,55 m pour les garçons. De plus, tout dépend de l’emploi que vous exercerez. Un pilote de char ou d’hélicoptère ne doit pas être trop grand pour pouvoir être à l’aise dans la cabine de pilotage, mais il ne doit pas non plus être trop petit pour pouvoir atteindre les pédales ou les palonniers.

Tatouages et piercings

Tatouages
Les tatouages non offensifs sont autorisés. Il ne faut pas avoir de tatouages qui contiennent des expressions ou des images indécentes, contraires aux valeurs constitutionnelles, aux vertus militaires, qui supposent le déshonneur de l'uniforme, qui peuvent porter atteinte à la discipline ou à l'image des forces armées sous n'importe quelle forme : motifs obscènes ou qui incitent à des discriminations de nature sexuelle, raciale, ethnique ou religieuse. De même, les tatouages qui sont visibles lors du port des différentes modalités d'uniformes militaires, non spéciaux (exemple : tatouage sur le visage) ne sont pas autorisés.

Piercing
Certains piercing vous empêcheront de rejoindre l'armée : Par exemple sont interdits les piercing qui changent votre physionomie (« tunnels » dans le corps de plus de 4mm), ou les piercing qui peuvent affecter la façon dont vous travaillez avec votre corps. Pour des raisons de santé et de sécurité, il vous sera demandé de retirer tous les piercing et bijoux avant d'effectuer une activité physique dans le cadre de votre processus de recrutement. Une fois que vous avez rejoint l'armée, vous connaîtrez les règles pour porter des bijoux pendant et hors service.

Drogues

Dès la visite médicale initiale, le médecin pratique un test de dépistage de produits stupéfiants. Il est à noter que les traces de stupéfiants tels le cannabis peuvent rester présentes dans les urines plusieurs semaines après leur consommation. Tout au long de votre carrière, ce même test pourra être pratiqué dans un cadre médical. Dans l'analyse pratiquée lors de la visite médicale, il ne faut pas avoir des résultats positifs pour la consommation de drogues ou de substances psychotropes. Si vous avez consommé de la drogue dans le passé, ce n'est généralement pas une cause d'exclusion à l'engagement dans l'armée. Attention, une fois engagé dans l'armée, il est strictement interdit de consommer des drogues. L'armée effectue les tests médicaux obligatoires au hasard.

Après combien de temps les analyses détectent-elles si vous avez consommé de la drogue ?
Les analyses détectent la consommation de stupéfiants réalisée dans les 3 mois précédant le test médical.

Grossesse

Causes d'exclusion : Grossesse ou accouchement au cours des 3 derniers mois. L’état de grossesse d’une candidate, constaté postérieurement aux opérations de recrutement mais antérieurement à la signature du contrat, suspend les effets de ce recrutement jusqu’à la première incorporation suivant l’expiration d’un délai correspondant à la durée du congé de maternité. « Le recrutement devient possible à l’issue de cette période, si la candidate satisfait aux normes médicales d’aptitude définies par le présent arrêté. »

Au cours de la carrière, l’état de grossesse ne peut constituer en soi un cas d’inaptitude médicale, même temporaire, pour le renouvellement d’un contrat d’engagement, l’accession à l’état d’officier ou de sous-officier de carrière.

Visite médicale armée : Liste complète des Examens médicaux lors du recrutement

Tous les postulants (masculins ou féminins) subissent les mêmes épreuves médicales :

  • Test d'urine
  • Test d'usage de drogues (totalement incompatible avec la fonction de militaires) éventuellement complété, en cas de positivité, par une expertise neuro-psychiatrique et de l'éventuelle renvoi
  • Une déclaration sur honneur de ne pas être enceinte sera demandée aux postulantes féminines. En cas de doute elles ne peuvent pas poursuivre les examens radiographiques et leur sélection médicale sera reportée à une date ultérieure.
  • Radiographie de la colonne et du bassin (incompatible avec une éventuelle grossesse)
  • Examen oculaire (le requérant pour la fonction de pilote doit présenter une vue parfaite, c'est à dire 10 / 10 pour chaque œil sans verres correcteurs)
  • Examen audiométrique
  • Examen ORL
  • Contrôle de la dentition (les caries non soignées représentent un critère d'inaptitude)
  • Calcul du BMI
  • Électrocardiogramme
  • Examen neurologique général
  • Examen clinique général
  • Examen(s) complémentaire(s) éventuel(s) auprès de spécialistes du Centre d'expertise médicale de l'Hôpital Militaire
Au terme de tous les examens, le médecin militaire détermine votre profil médical et vous remet une attestation reprenant ce profil ou les causes d'inaptitude (temporaire ou définitive). Une attention particulière est consacrée à la communication portant l'établissement du profil médical et ses conséquences.

Visite médicale : Résultats du bilan médical d'aptitude

Le certificat médical établi par ce médecin est le seul qui fait foi pour l’aptitude physique. Ce médecin déclare le candidat :

  • Apte ;
  • Inapte temporairement (pour une durée d’1 à plusieurs mois) ;
  • Inapte définitivement.

Visite médicale armée : Voici les 7 causes les plus fréquentes d'inaptitude :

Voici les 7 causes les plus fréquentes d'inaptitude :


1. L'insuffisance de développement physique, qui repose sur le rapport poids-taille et qui, on le verra plus loin, provoque surtout des ajournements.

2. Les malformations congénitales ou acquises, qui, du fait de leur caractère non évolutif, entraînent exclusivement des exemptions.

3. Les troubles psychiques, qui représentent des cas très caractérisés de débilité mentale. Cependant les témoignages des maires des communes jouent certainement là un rôle important.

4. Les affections des yeux et des oreilles. Ce sont également les cas patents qui sont retenus, puisque les médecins des conseils savent que des examens très poussés seront imposés aux recrues déclarées aptes, lors de leur passage dans un centre de sélection.

5. La tuberculose ou suspicion de tuberculose. Faute de pouvoir pratiquer des examens radioscopiques et a fortiori des examens radiographiques, les médecins des conseils jugent uniquement d'après les pièces apportées par les recrues. Pour une telle affection, les exemptions sont la règle, mais l'incertitude de certains documents présentés conduit parfois les médecins à proposer seulement des ajournements.

6. Les affections cardio-vasculaires. Là encore, l'examen pratiqué est sommaire et il est probable que les certificats médicaux apportés par les recrues jouent un rôle décisif.

7. Les « affections diverses », c'est-à-dire, les cas qui ne peuvent être classés dans les 6 premières rubriques. Ce poste hétérogène et mal connu ne sera pas étudié d'une façon précise, sinon pour en mesurer l'importance relative.

L'inaptitude à l'engagement peut être également la conséquence :


1. D'une décision médicale fondée sur l'estimation d'un risque, pour l'individu ou la collectivité, à être exposé aux contraintes liées aux activités et situations d'exception militaires ;

2. De critères règlementaires imposés par le commandement (taille, élocution, état dentaire, dépistage de consommation de substances illicites, etc.).

Recrutement dans l'armée

Armée française : S'engager de soldat

S'engager de soldat

Les Forces Armées vous offrent une grande opportunité pour votre carrière professionnel et personnel. Vous pouvez devenir soldat de l'armée française. En tant que soldat, vous ferez un travail très important, en veillant à la défense du pays, en France et à l'étranger.

Armée française : S'engager d'officier

S'engager d'officier

L'officier est responsable d'une équipe de soldats des Forces Armées. Le métier d'officier consiste à prendre soin du bien-être des soldats, utiliser au maximum leurs compétences et organiser leur travail. La mission de l'officier peut être réalisée sur une base ou dans les opérations extérieures.

Offres d'emploi dans l'armée

Offre emploi : S'engager dans l'armée

Offres d'emploi dans l'Armée française

Découvrez les milliers d'emplois différents dans l'armée. Qu'est-ce que vous attendez pour consulter les métiers vacants ? Vous avez décidé de rejoindre l'armée française. Il y a beaucoup d'emplois à choisir dans les Forces Armées. Il y a des offres d'emploi disponibles pour tous les niveaux. Le travail mérite un salaire, parce que vous êtes engagé des Forces Armées.

NEWSLETTER

Partager sur réseaux

Partager sur réseaux

Recrutement

Forces

Armées

Newsletter emploi

Recevez des offres d'emploi de l'armée dans la région

soldats

Facebook





Partagez sur les réseaux

Recrutement

Forces

Armées

Newsletter emploi

Recevez des offres d'emploi de l'armée dans la région

soldats

Facebook





Partagez sur les réseaux

Recrutement

Forces

Armées

Newsletter emploi

Recevez des offres d'emploi de l'armée dans la région

soldats

Facebook





Partagez sur les réseaux

NEWSLETTER

Partager sur réseaux

Partager sur réseaux


S'engager dans l'armée
Test de recrutement